Homélie pour le deuxième Dimanche de l'Avent
Année A

Is 11, 1-10 - Rm 15, 5-9 - Mt 3, 1-12

par le Chanoine Dr. Daniel Meynen


L'unité et la paix par la conversion



Is 11, 1-5


Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur, Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de prudence et de courage, Esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, la crainte du Seigneur l'inspirera ; il ne jugera pas sur les apparences, il ne décidera pas sur ce qu'il entendra dire ; mais il jugera les faibles avec justice, il fera droit aux pauvres gens du pays, il frappera l'homme violent des arrêts de sa bouche, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant, la justice sera comme une ceinture à ses reins, la loyauté entourera ses flancs.


La première lecture de ce dimanche est tirée du livre du Prophète Isaïe. Durant le temps de l'Avent, quasiment tous les jours, nous lisons le Prophète Isaïe. Qui était donc Isaïe ? En peu de mots, disons qu'il vécut à Jérusalem au cours du VIIIe siècle avant notre ère, c'est-à-dire aux alentours de l'an 750 avant Jésus-Christ. Selon la tradition rabbinique, il aurait été le frère du roi Amazias. En tout cas, selon la Bible de Maredsous (éd. 1990), "il semble avoir appartenu à une famille considérée de Juda" (p. XLI). Saisi de l'Esprit de Dieu, Isaïe éleva la voix contre tous les péchés de son temps. En rapport avec la liturgie du jour, on peut le comparer à Jean le Baptiste, qui prêcha un baptême de pénitence à tout le Peuple de Dieu (cf. évangile).


Ainsi, annonçant la venue du Juge de tous les hommes, Isaïe prophétisait à ses contemporains la prochaine venue du Messie : Un rejeton sortira de la souche de Jessé - Jessé était le père de David (1 Sam 16, 1) - un surgeon poussera de ses racines. Mais il tenait à préciser tout l'essentiel de la mission du Messie : Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur... Que devait donc faire le Messie promis ? Rien d'autre que répandre sur toute la terre, sur tout homme, sur toute femme, l'Esprit du Seigneur, dans la mesure où chacun se sera converti à Dieu son Créateur et Maître ! Ainsi, tous seront unis et en paix les uns avec les autres, réalisant l'unité et la paix par la conversion.


Toute l'importance de ce passage d'Isaïe 11, 1-2 a été signalée par le Pape Jean-Paul II, qui écrit : Ce texte est important pour toute la pneumatologie de l'Ancien Testament, car il constitue comme un pont entre le concept biblique ancien de l'esprit, entendu avant tout comme un souffle charismatique, et l'Esprit comme personne et comme don, don pour la personne. Le Messie de la lignée de David (de la souche de Jessé) est précisément la personne sur qui reposera l'Esprit du Seigneur. (Serviteur de Dieu Jean-Paul II, Encyclique sur l'Esprit-Saint, 18 mai 1986, n. 15)


Qui recevra l'Esprit de Dieu ? Qui sinon celui et celle dont l'esprit est entièrement disposé à le recevoir. Car l'Esprit de Dieu est l'Esprit d'Amour ! Et nul ne peut accueillir l'amour que par l'amour ! C'est donc grâce à notre conversion du coeur et de l'âme que l'Esprit de Dieu, qui repose sur le Christ, viendra en nous, dès ici-bas, et pour l'éternité. Aussi, Isaïe, parlant de l'Esprit, continue avec ces paroles : il jugera les faibles avec justice, il fera droit aux pauvres gens du pays, il frappera l'homme violent des arrêts de sa bouche, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant, la justice sera comme une ceinture à ses reins, la loyauté entourera ses flancs.


Notons encore que les fruits de notre conversion, qui sont l'unité et la paix, sont décrits par le Prophète dans les phrases qui suivent, mais que nous avons omises de citer ici, parce qu'elles reprennent en partie le sujet évoqué il y a une semaine : Alors le loup sera l'hôte de l'agneau, la panthère se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau mangeront ensemble, etc... (Is 11, 6-10) - Voir mon homélie pour le premier Dimanche de l'Avent.



Rm 15, 5-7


Que le Dieu de la patience et de la consolation vous donne de nourrir les uns envers les autres les mêmes sentiments à l'exemple du Christ Jésus, afin que vous puissiez glorifier, d'un même coeur et d'une même voix, le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ. Soyez accueillants les uns pour les autres, comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu.


Saint Paul use de mots tendres et convainquants pour nous inviter tous à la conversion du coeur ! Ayons les uns pour les autres les mêmes sentiments que Jésus a pour chacun d'entre nous ! Or, nous savons tous ce que Jésus Christ a fait pour nous. Saint Jean nous l'a rappelé : "Jésus a donné sa vie pour nous. De même, nous devons donner notre vie pour nos frères." (1 Jn 3, 16) Cet amour pour notre frère, pour notre prochain doit être tout à la fois spirituel et matériel : cet amour doit nous permettre de glorifier Dieu "d'un même coeur et d'une même voix". Mais sans aucun doute, cet amour doit être celui de la vérité ! Aimons notre prochain en lui disant la Vérité, qui est Jésus-Christ mort et ressuscité !



Mt 3, 1-3 & 5-6 & 11-12


En ces jours-là survient Jean-Baptiste ; il prêche dans le désert de la Judée : «Changez de conduite, dit-il, car le royaume des cieux est proche.» C’est de lui que parlait le prophète Isaïe dans cet oracle : "Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers." (Is 40, 3) Les gens de Jérusalem, de toute la Judée et de toute la contrée qui environne le Jourdain venaient à lui ; ils avouaient leurs péchés et se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain. «Je vous baptise, moi, dans l’eau, en signe de pénitence ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses chaussures. Lui vous baptisera dans l’Esprit-Saint et le feu. Il tient en main le van ; il va nettoyer son aire, amasser le froment dans son grenier, mais brûler la paille dans un feu qui ne s’éteint pas.»


Saint Matthieu cherche, comme à son habitude, de montrer comment les prophéties de l'Ancien Testament trouvent leur réalisation dans la Nouvelle Alliance. Ici, il reprend ce passage d'Isaïe parlant de Jean le Baptiste : "Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers." (Is 40, 3)


Les scientifiques disent que certains déserts s'étendent de jour en jour, tel le désert du Sahara ou celui d'Australie. N'y a-t-il pas d'autres déserts qui progressent aussi dans nos sociétés modernes ? Où sont les Jean-Baptiste qui annoncent la venue du Règne de Dieu ? Je ne les entend pas...


N'oublions pas ces paroles du Seigneur : "Lorsque le Fils de l'Homme reviendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?" (Lc 18, 8) Prions la Vierge Marie, afin qu'Elle prie avec nous et pour nous !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !


Homélies supplémentaires sur l'évangile de ce dimanche :

http://meynen.homily-service.net/an99/a2dimavt.htm
http://meynen.homily-service.net/an2002/a2dimavt.htm
http://meynen.homily-service.net/an2005/a2dimavt.htm