Homélie pour la fête de la Pentecôte - Année C - Jn. 20, 19-23


par le

Chanoine Dr. Daniel Meynen
 
 

" Le soir du même jour, le premier de la semaine, les disciples avaient, par crainte des Juifs, fermé les portes de l'endroit où ils se tenaient. Or, Jésus vint, et se trouva au milieu d'eux. Il leur dit : «La paix soit avec vous !» Ce disant, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent tout heureux de revoir le Seigneur. Jésus leur dit donc une fois encore : «La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.» A ces mots, il souffla sur eux : «Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il. Seront remis les péchés de ceux à qui vous les remettrez ; seront retenus les péchés de ceux à qui vous les retiendrez.» "




Homélie :


" Le soir du même jour, le premier de la semaine, les disciples avaient, par crainte des Juifs, fermé les portes de l'endroit où ils se tenaient. Or, Jésus vint, et se trouva au milieu d'eux. Il leur dit : «La paix soit avec vous !» Ce disant, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent tout heureux de revoir le Seigneur. "


Aujourd'hui, cinquante jours après Pâques, nous fêtons la venue de l'Esprit-Saint sur les disciples du Seigneur. Aujourd'hui, nous nous souvenons de cet événement absolument unique dans l'histoire de l'humanité : la venue de Dieu Esprit dans le monde ! Ce fut vraiment un événement unique, sans pareil, car désormais le monde, la terre, le ciel, les étoiles, tout est devenu la demeure de Dieu parmi les hommes ! Depuis le jour de la Pentecôte, le monde n'est plus à lui-même : il est à Dieu !


Comment est-ce possible ? Cela est-il vrai ? Ne voyons-nous pas au contraire que le mal règne partout autour de nous ? Le monde n'est-il pas rempli de violence, de mensonge, d'impureté ? Comment alors le monde peut-il être au service de Dieu qui est Esprit ? Tout simplement parce que Dieu est Esprit, précisément. Or, ce qui est esprit ne se voit pas. Nous ne voyons donc pas, avec les yeux du corps, comment et en quoi le monde est à Dieu qui est Esprit. Tout ce qui nous frappe, c'est le mal, que nous voyons.


Il nous faudra attendre la venue du Seigneur, son retour à la fin des temps, pour que soit enfin révélée à tous la beauté de la création nouvelle dans l'Esprit-Saint. Déjà, aujourd'hui, dans l'Esprit de Dieu, la création nouvelle existe et loue le Seigneur, mais tout cela n'est encore qu'un commencement, une étape initiale du règne de Dieu, un salut en espérance ! Ecoutons Saint Paul : "La création attend, avec un ardent désir, cette révélation des fils de Dieu (...) Nous savons que, jusqu'à ce jour encore, la création tout entière gémit dans les douleurs d'un enfantement (...) Nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous gémissons en nous-mêmes, attendant la rédemption de notre corps. C'est en espérance que nous sommes sauvés." (Rm. 8, 19 et 22-24)


La création gémit, et nous aussi, car l'Esprit de Dieu est là, et, pourtant, le mal apparaît sans cesse à nos yeux... Il en sera ainsi jusqu'à la fin. Depuis le soir de Pâques, le soir de la Résurrection de Jésus, jusqu'au jour où le Seigneur ressuscitera tous les corps des élus lors de la Parousie, l'Esprit-Saint est à l'oeuvre pour combattre le mal et le chasser hors du monde, grâce à l'action des Apôtres et de l'Eglise auxquels le Christ a donné le pouvoir de remettre les péchés en son nom : "Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il. Seront remis les péchés de ceux à qui vous les remettrez ; seront retenus les péchés de ceux à qui vous les retiendrez."


" Jésus leur dit donc une fois encore : «La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.» A ces mots, il souffla sur eux : «Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il. Seront remis les péchés de ceux à qui vous les remettrez ; seront retenus les péchés de ceux à qui vous les retiendrez.» "


Nous sommes les créatures de Dieu, nous sommes ses créatures par excellence ! Nous sommes donc les principaux bénéficiaires de la venue de l'Esprit de Dieu dans le monde : en venant en nous, l'Esprit-Saint chasse le péché et attire notre coeur à l'Amour de Dieu. La nouvelle création est d'abord celle que l'Esprit-Saint opère en notre coeur pour faire de nous des hommes nouveaux, vivant selon l'esprit et non plus selon la chair. Selon les paroles de Jésus au soir de Pâques, tout cela se réalise par l'intermédiaire des Apôtres et de leurs successeurs, car c'est à eux seuls que le Seigneur a dit : "Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il. Seront remis les péchés de ceux à qui vous les remettrez ; seront retenus les péchés de ceux à qui vous les retiendrez."


Le pouvoir de remettre les péchés, par le don de l'Esprit-Saint, est un pouvoir que Jésus a donné aux Apôtres seuls, ainsi qu'à leurs successeurs, les évêques. Ceux-ci confient d'ordinaire aux simples prêtres le même pouvoir, avec quelques restrictions néanmoins. Car les évêques ne peuvent être partout en même temps. Ils ordonnent donc des prêtres, afin qu'ils soient leurs représentants là où ils ne peuvent pas se trouver simultanément. Comme le Sacrifice eucharistique rend présent ici et aujourd'hui l'unique Sacrifice de Jésus sur la Croix du Calvaire, la première fonction des prêtres est de célébrer l'Eucharistie là où ils sont, le faisant au nom de leur évêque et en le représentant.


Là, lors de la célébration eucharistique, les paroles du Seigneur au soir de Pâques prennent un développement universel, une dimension qui s'étend à tout le Peuple de Dieu. Car, s'il n'y a que les évêques et les prêtres qui peuvent remettre les péchés au nom du Seigneur, par contre, tout chrétien peut participer au Sacrifice eucharistique et s'offrir avec le Christ pour l'Eglise et pour la Rédemption du monde, selon la recommandation de Saint Pierre, qui disait : "Allez à lui, pierre vivante, rejetée des hommes, mais choisie et précieuse aux yeux de Dieu et, tels des pierres vivantes, vous aussi, vous deviendrez les matériaux de cette bâtisse spirituelle, un sacerdoce saint, où vous offrirez des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ." (1 P. 2, 4-5)


Il n'y a pas de doute : si l'Esprit-Saint est dans le monde pour en chasser le mal, chacun de nous est appelé à collaborer à son action divine de régénération et de salut ! Ne l'oublions pas : chacun de nous est appelé par Dieu à devenir une nouvelle créature dans l'Esprit. Cela ne pourra se réaliser que si nous travaillons à chasser le mal qui est dans le monde, et qui est donc aussi en nous... Tournons notre regard vers Marie, qui est la nouvelle création par excellence, la Nouvelle Eve ! Car, par grâce, et pour nous venir en aide, Marie était déjà pure de tout péché dès sa conception : Elle est l'Immaculée Conception ! Depuis l'Incarnation du Fils de Dieu, Marie collabore à l'action de l'Esprit-Saint : demandons-lui son aide, afin de faire - un peu - comme Elle !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !