Homélie pour la fête de la Nativité - Messe de la Nuit - Lc. 2, 1-14


par le

Chanoine Daniel Meynen
 
 

"En ce temps-là, parut un édit de César Auguste prescrivant le recensement de toute la terre. Ce recensement, le premier, eut lieu pendant le gouvernement de Quirinius en Syrie. Tout le monde allait se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée vers la ville de David, nommée Bethléem, (parce qu'il était de la maison et de la famille de David) pour se faire inscrire avec Marie devenue son épouse, alors enceinte.


"Or, pendant qu'ils étaient là, son terme arriva, et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'emmaillota et le coucha dans une crèche, faute de place pour eux à l'hôtellerie.


"Dans les environs, des bergers qui vivaient aux champs veillaient la nuit pour garder leur troupeau. Un ange du Seigneur leur apparut, la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux, et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : « Rassurez-vous : je vous porte la bonne nouvelle d'une grande joie qui va toucher tout le peuple : aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur vous est né, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici pour vous un signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche. » Et soudain se joignit à l'ange une troupe de l'armée céleste, louant Dieu en ces termes : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre, paix aux hommes, objets de la bienveillance divine. »"




Homélie :


"En ce temps-là, parut un édit de César Auguste prescrivant le recensement de toute la terre. Ce recensement, le premier, eut lieu pendant le gouvernement de Quirinius en Syrie. Tout le monde allait se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée vers la ville de David, nommée Bethléem, (parce qu'il était de la maison et de la famille de David) pour se faire inscrire avec Marie devenue son épouse, alors enceinte."


En ce soir de Noël, transportons-nous en esprit vers cette ville de Bethléem, la ville de David, là où le Sauveur du monde est né il y a environ deux mille ans. Allons-y en esprit d'obéissance, suivons Joseph, qui emmena avec lui Marie à Bethléem, pour se faire recenser comme un citoyen ordinaire. Dépouillons-nous de notre propre jugement, de toute considération humaine, car ici, tout est divin, tout est Mystère insondable et impénétrable pour qui n'est pas petit comme Celui qui va naître dans une crèche. Suivons l'Esprit de Dieu, regardons-le à l'oeuvre dans cette merveilleuse aventure de la Naissance du Fils de Dieu !


"Or, pendant qu'ils étaient là, son terme arriva, et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'emmaillota et le coucha dans une crèche, faute de place pour eux à l'hôtellerie."


C'est clair, et pourtant incompréhensible ! C'est clair, car il n'y a pas de place pour un Dieu parmi les hommes ! C'est clair : les hommes ne veulent pas de Dieu ! Bientôt Jésus sera mis en croix, une croix qui commence à Bethléem ! Mais c'est incompréhensible, car Dieu mérite qu'on l'accueille comme le Seigneur de l'Univers, et non pas comme un bon à rien que l'on envoie dans une étable ! Il est vrai que les contemporains de Jésus ne savaient pas que l'Enfant de Marie était Dieu. Mais ne doit-on pas aimer son prochain comme soi-même ? L'amour du prochain n'est-il pas la mesure de notre amour pour Dieu ? Joseph vient dans la ville de sa famille, et personne ne l'accueille ? Vraiment, c'est incompréhensible !


"Dans les environs, des bergers qui vivaient aux champs veillaient la nuit pour garder leur troupeau. Un ange du Seigneur leur apparut, la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux, et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : « Rassurez-vous : je vous porte la bonne nouvelle d'une grande joie qui va toucher tout le peuple : aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur vous est né, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici pour vous un signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche. »"


Voilà l'action de l'Esprit de Dieu ! Elle est éclatante et surprenante, elle dispose tout pour remédier pleinement à tous les manquements des hommes ! Dieu a admirablement créé le monde, mais dans la Résurrection du Christ, cette même création reçoit une splendeur plus belle encore que celle de son origine. Les hommes ne reçoivent pas Jésus dans leurs demeures, alors Dieu va préparer à son Fils une habitation plus splendide que celles des hommes : ce sera les coeurs des pauvres bergers, et surtout ceux de Marie et de Joseph !


La bonne nouvelle est pour les coeurs de pauvres, pour ceux qui ne s'attachent pas aux biens de ce monde, mais qui se tiennent à l'écoute de l'Esprit de Dieu qui leur parle par l'intermédiare des anges, les fidèles serviteurs de l'Esprit-Saint. Les bergers reçoivent un signe, car l'Esprit de Dieu parle par des signes : les bergers sont appelés à contempler ce signe du nouveau-né couché dans une crèche, ils sont appelés à comprendre ce que Dieu veut leur dire intérieurement par toutes ces choses qu'ils vont vivre en témoins privilégiés. Voilà le Mystère de Noël ! Il est tout entier dans notre coeur, car Dieu veut y habiter ! Voilà le Mystère de Noël : accueillir Dieu dans notre coeur, par Marie !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !