Homélie pour le jour de l'Ascension du Seigneur - Année B - Mc. 16, 15-20


par le

Chanoine Dr. Daniel Meynen
 
 

" Le Seigneur dit à ses disciples : «Allez par tout le monde, prêchez l'Evangile à toute la création. Celui qui croira et se fera baptiser sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : ils chasseront les démons en mon nom, parleront des langues nouvelles ; ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque poison mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux infirmes, qui s'en trouveront guéris.»


" Après leur avoir parlé, le Seigneur fut enlevé au ciel, et s'en alla siéger à la droite de Dieu. Les disciples s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait leur parole en l'accompagnant de miracles. "




Homélie :


" Après leur avoir parlé, le Seigneur fut enlevé au ciel, et s'en alla siéger à la droite de Dieu. "


C'est aujourd'hui le jour de l'Ascension. C'est le jour qui commémore la montée au Ciel du Seigneur Jésus. C'est le jour où le corps du Christ ressuscité entre dans la gloire éternelle du Paradis ! Ce jour inaugure une ère nouvelle : celle de la participation des corps à la gloire éternelle du Dieu vivant. Depuis ce jour, le Père du Seigneur Jésus, notre Père, voit son Fils dans la splendeur de la gloire, celle qu'il s'est acquise par les mérites de sa Passion et de sa Mort : il voit, dans sa vision divine qu'il nous promet en partage, les plaies glorieuses de son Fils, ces joyaux sans prix, reflets de sa miséricorde inépuisable !


" Les disciples s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait leur parole en l'accompagnant de miracles. "


Si le Seigneur Jésus est monté au Ciel, ce n'est pas pour nous abandonner. Non. Il est monté au Ciel pour nous en ouvrir la porte, pour laisser jaillir de son Coeur glorieux cette abondance de grâce et de miséricorde qui va se manifester par la venue de l'Esprit-Saint. Il fallait que le Seigneur rejoigne son Père pour que le Saint-Esprit, qui leur est commun, soit envoyé dans le monde entier pour préparer le jour de son retour. Il est vrai que Jésus était toujours resté auprès du Père durant toute sa vie. Mais seulement avec son âme. Il fallait donc que son corps lui aussi rejoigne la demeure du Père et soit dans sa vision pour que, eux deux, le Père et le Fils, envoient conjointement l'Esprit d'Amour qui les unit éternellement.


Le Seigneur Jésus parti, l'Esprit-Saint vient ; c'est pourquoi Saint Marc nous dit : "Le Seigneur travaillait avec eux." Il n'y a en effet qu'un seul Seigneur, et si l'Esprit-Saint est là, le Seigneur Jésus est là aussi, pourvu que nous lui demandions de venir en nous et de demeurer toujours avec nous. C'est le souhait que je formule pour tous en ce jour : que l'Esprit-Saint nous aide à appeler à nous le Seigneur Jésus, qu'il nous aide à nous préparer à la communion eucharistique de ce jour ! Et surtout, que la Très Sainte Vierge Marie, qui est l'Epouse du Saint-Esprit, nous aide de sa bienveillance toute maternelle !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !