Homélie pour le septième Dimanche de Pâques - Année A - Jn. 17, 1-11
 
 
par
 
le Chanoine Dr. Daniel Meynen
 
 
 
" Sur le point de passer de ce monde à son Père, Jésus, levant les yeux au ciel, dit : «Père, l'heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, et que, par le pouvoir que tu lui as donné sur toute créature, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle consiste en ce qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Je t'ai glorifié sur la terre : j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as confiée. Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même en m'accordant cette gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût créé.
 
" «J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi ; tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Ils ont maintenant la conviction que tout ce que tu m'as donné, vient de toi. Car je leur ai transmis les paroles que tu m'as confiées, et ils les ont reçues. Ils ont vraiment admis que je suis venu de toi, et ils ont cru que c'est toi qui m'as envoyé.
 
" «Je prie pour eux, mais je ne prie pas pour le monde. Je prie pour ceux que tu m'as donnés, et qui sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux. Je ne reste pas dans le monde, mais eux vont rester dans le monde, et moi je vais auprès de toi.» "
 
 
 
Homélie :
 
 
" Sur le point de passer de ce monde à son Père, Jésus, levant les yeux au ciel, dit : «Père, l'heure est venue !» "
 
L'homélie de ce septième dimanche de Pâques est composée de la première partie du chapitre dix-septième de l'évangile de Saint Jean. C'est un des plus beaux passages de l'évangile : celui de la prière de Jésus à son Père, la veille de sa Passion ! Jésus, par la prière, élève son esprit, toute son âme vers Dieu son Père, qui est au Ciel : avant même le jour de l'Ascension, avant même son départ de la terre sur la Croix du Calvaire, Jésus est au Ciel, dans le sein du Père !
 
" «Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, et que, par le pouvoir que tu lui as donné sur toute créature, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle consiste en ce qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Je t'ai glorifié sur la terre : j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as confiée. Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même en m'accordant cette gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût créé.» "
 
Quand Jésus prie son Père, quand il rejoint son Père en esprit, c'est toujours l'Esprit-Saint, cette Personne divine qui procède du Père et du Fils, qui se manifeste et se révèle, d'elle-même, sans qu'elle soit mentionnée expressément : l'Esprit-Saint jaillit, explose presque de la Parole, de toute parole que le Fils prononce devant le Père ! C'est ainsi que Jésus parle à son Père de la Vie éternelle, cette vie de connaissance, qui est le propre don de l'Esprit-Saint : "Il est Seigneur et il donne la vie." (Credo) "Nul ne connaît ce qui est en Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu." (1 Cor. 2, 11)
 
Durant toute sa vie sur terre, Jésus n'a pas cessé de parler de son Père : Jésus a accompli l'oeuvre que le Père lui avait confiée, qui était de le faire connaître, de le révéler, dans l'Esprit qui leur est commun. "Je t'ai glorifié sur la terre : j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as confiée." Pour Jésus, glorifier le Père, c'est le faire connaître ! Quand Jésus fonde son Église, quand Jésus accomplit l'acte qui va permettre à son oeuvre de se prolonger sur terre jusqu'à la fin des temps, il commence par faire connaître l'action du Père dans son disciple Simon : "Ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les Cieux." (Mt. 16, 17)
 
" «J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi ; tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Ils ont maintenant la conviction que tout ce que tu m'as donné, vient de toi. Car je leur ai transmis les paroles que tu m'as confiées, et ils les ont reçues. Ils ont vraiment admis que je suis venu de toi, et ils ont cru que c'est toi qui m'as envoyé.» "
 
La glorification du Père par le Fils, et la glorification du Fils par le Père, bref, cette glorification du Père et du Fils par une manifestation réciproque ne s'accomplit pas uniquement dans l'Esprit-Saint, qui est la Personne divine commune au Père et au Fils. Mais cette glorification, tant du Père que du Fils, trouve une certaine extension, et comme une participation, dans la vie de foi de tous ceux et celles que le Père donne sans cesse à son Fils. Tous les fidèles qui composent l'Église, l'Église vivante, glorifient à travers eux le Père, le Fils, et le Saint-Esprit ! C'est vraiment "par l'Église" (Ep. 3, 10) que la gloire et la sagesse de Dieu se manifestent au monde entier !
 
" «Je prie pour eux, mais je ne prie pas pour le monde. Je prie pour ceux que tu m'as donnés, et qui sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux. Je ne reste pas dans le monde, mais eux vont rester dans le monde, et moi je vais auprès de toi.» "
 
Tous les élus de Dieu sont immergés dans l'Amour du Père et du Fils, et ils glorifient, et le Père, et le Fils ! C'est ce que la Très Sainte Vierge Marie, modèle de tous les croyants, a réalisé depuis l'Incarnation du Verbe en Elle, désirant la gloire de Dieu dès le premier instant de sa Conception Immaculée ! Que la Mère de Dieu nous apprenne à vivre ainsi, toujours, pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde !
 

Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !