Homélie pour le troisième dimanche de l'Avent - Année A - Mt. 11, 2-11
 
 
par
 
le Chanoine Dr. Daniel Meynen
 
 
 
" Jean, de sa prison, entendit parler des oeuvres du Christ, et lui dépêcha de ses disciples lui demander : «Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?»  Jésus leur répondit : «Allez raconter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : des aveugles recouvrent la vue, des boiteux marchent, des lépreux sont purifiés, des sourds entendent, des morts ressuscitent, l'Evangile est annoncé aux pauvres.  Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !»
 
" Comme ils s'en retournaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : «Qu'êtes-vous allés voir au désert ?  Un roseau agité par le vent ? Qu'êtes-vous donc allés voir ?  Un homme vêtu d'habits délicats ?  Mais ceux qui portent des habits délicats se trouvent dans les palais royaux.  Mais encore, pourquoi êtes-vous allés ?  Pour voir un prophète ?  Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.  C'est celui dont il est écrit : "Voici que j'envoie mon messager devant toi te préparer la route." (Mal. 3, 1)  Oui, vous dis-je, parmi les enfants des femmes, il n'en est point paru de plus grand que Jean-Baptiste.  Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.» "
 
 
 
Homélie :
 
 
" Jean, de sa prison, entendit parler des oeuvres du Christ, et lui dépêcha de ses disciples lui demander : «Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?»  Jésus leur répondit : «Allez raconter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : des aveugles recouvrent la vue, des boiteux marchent, des lépreux sont purifiés, des sourds entendent, des morts ressuscitent, l'Evangile est annoncé aux pauvres.  Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !» "
 
Jean le Baptiste est en prison.  Hérode ne supportait plus d'entendre Jean Baptiste, car il lui reprochait de vivre avec la femme de son frère... Mais, cela n'empêche pas le Précurseur du Messie de continuer sa mission, grâce à l'aide de ses disciples... Tout comme Saint Paul, qui, en écrivant de sa prison, continue à prêcher l'évangile de la Résurrection : «Garde, Timothée, le souvenir de Jésus Christ, issu de la race de David et ressuscité des morts selon mon évangile, pour lequel je souffre jusqu'aux chaînes, tel un malfaiteur. Mais la parole de Dieu ne se laisse pas enchaîner.» (2 Tim. 2, 8-9)
 
Même en prison, Jean entend et voit ce que Jésus fait : ses disciples lui racontent les miracles du Christ, ses «oeuvres» !  Jean voit et entend, à travers les murs de sa cellule, tout ce que le Verbe de Vie, la Parole du Père incarnée accomplit dans le monde, pour manifester la présence de la Divinité parmi les hommes !  Car Jésus rend la vue aux aveugles et l'ouïe aux sourds, non seulement pour soulager la misère humaine, mais plus encore pour montrer au monde entier que le Règne de Dieu est là !
 
Voir et entendre !  Jésus insiste sur ces deux verbes : voir et entendre ! Jésus rend la vue aux aveugles et l'ouïe aux sourds, et manifeste par là la venue du Règne de Dieu.  Car toute la Vie éternelle que Jésus est venu nous apporter et nous révéler consiste en ceci : voir et entendre !  «Ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux... Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons.» (1 Jn. 1, 1-3) Eternellement, dans le Ciel, nous verrons Dieu, et nous entendrons sa Parole de Vie !
 
" Comme ils s'en retournaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : «Qu'êtes-vous allés voir au désert ?  Un roseau agité par le vent ? Qu'êtes-vous donc allés voir ?  Un homme vêtu d'habits délicats ?  Mais ceux qui portent des habits délicats se trouvent dans les palais royaux.  Mais encore, pourquoi êtes-vous allés ?  Pour voir un prophète ?  Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.  C'est celui dont il est écrit : "Voici que j'envoie mon messager devant toi te préparer la route." (Mal. 3, 1)  Oui, vous dis-je, parmi les enfants des femmes, il n'en est point paru de plus grand que Jean-Baptiste.  Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.» "
 
Jésus se tourne maintenant vers Jean Baptiste, et le décrit à ses auditeurs. Il leur demande ce qu'ils sont allés voir, ce qu'ils sont allés entendre...  Et Jésus répond à la place de ses auditeurs : ce que vous êtes allés voir, c'est à la fois tout et rien, c'est à la fois le plus grand des enfants des hommes et des femmes, et pourtant le plus inférieur au plus petit des élus de Dieu !
 
Jean Baptiste est le plus grand de tous les prophètes, car il annonce et révèle au Peuple juif le Messie, l'Agneau de Dieu : «Voici l'Agneau de Dieu !» (Jn. 1, 29)  Et pourtant il n'est rien, car c'est Jésus «le Prophète qui doit venir dans le monde» (Jn. 6, 14).  La voix de Jean Baptiste se perd dans la Parole toute-puissante du Fils de Dieu !  Finalement, Jean-Baptiste dira : «Il faut qu'il croisse et que je diminue.» (Jn. 3, 30)
 
Notre vocation à tous est là : être prophète, être interprète de la Parole de Dieu qui est le Christ.  Toute notre vie doit refléter l'Amour de Dieu qui est en nous, afin que le monde se convertisse et reconnaisse que le Règne de Dieu est là, dans le Christ et son Église !  Que la Très Sainte Vierge Marie nous aide de son intercession toute-puissante auprès du Coeur de Jésus !
 

Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !