Homélie pour le vingt-deuxième Dimanche dans l'Année - Année A - Mt. 16, 21-27
 
 
par
 
le Chanoine Dr. Daniel Meynen
 
 
 
" Jésus entreprit de montrer à ses disciples qu'il devait aller à Jérusalem, et y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être mis à mort, et ressusciter le troisième jour. Pierre alors le prit à part et se mit en devoir de protester en ces termes : «A Dieu ne plaise, Seigneur ; cela ne t'arrivera pas !» Mais Jésus se retourna et dit à Pierre : «Marche derrière moi, Satan ! Tu m'es un scandale : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes.»
 
" Ensuite Jésus dit à ses disciples : «Si l'on veut venir à ma suite, il faut renoncer à soi-même, prendre sa croix, et me suivre ainsi. Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; et celui qui perdra sa vie à cause de moi, la recouvrera. Que servirait-il à un homme de gagner le monde entier, s'il vient à perdre son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de sa vie ?... Car le Fils de l'Homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.» "
 
 
 
Homélie :
 
 
" Jésus entreprit de montrer à ses disciples qu'il devait aller à Jérusalem, et y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être mis à mort, et ressusciter le troisième jour. "
 
L'évangile de ce jour fait suite à celui de dimanche dernier. Or, la semaine passée, nous avons assisté à la profession de foi de Simon-Pierre, et à l'institution de l'Apôtre comme première Pierre de l'Église que Jésus veut bâtir. Nous sommes donc à un tournant dans la vie de Jésus et dans celle du monde entier ! L'évangile que nous lisons aujourd'hui trace par conséquent la nouvelle ligne directrice suivie par le Sauveur du monde !
 
Jésus veut bâtir son Église ! "Et moi, je te déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église." (Mt. 16, 18) Jésus ne nous a pas dit de bâtir une Église, qui serait notre Église : non, Jésus a dit qu'il bâtira SON Église ! Comment va-t-il s'y prendre ? Il le dit tout simplement : "Jésus entreprit de montrer à ses disciples qu'il devait aller à Jérusalem, et y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être mis à mort, et ressusciter le troisième jour."
 
La construction de l'Église se réalise ainsi : mourir et ressusciter ! Jésus le dit d'abord en paroles, puis il va donner l'exemple et le faire concrètement : il va mourir et ressusciter, il va être rejeté par les grands prêtres et une partie de son Peuple, il va devenir la Pierre angulaire, rejetée par les maçons (cf. 1 P. 2, 7), afin que Simon puisse devenir la première Pierre de cet édifice, qui est le Corps du Christ tout entier !
 
" Pierre alors le prit à part et se mit en devoir de protester en ces termes : «A Dieu ne plaise, Seigneur ; cela ne t'arrivera pas !» Mais Jésus se retourna et dit à Pierre : «Marche derrière moi, Satan ! Tu m'es un scandale : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes.» "
 
Si c'est Jésus qui bâtit son Église, nous ne restons cependant pas inactifs. Parfois même, comme Pierre, nous allons à l'encontre de l'action du Seigneur... Car la tentation est grande : construire un paradis sur terre, une nouvelle tour de Babel... Assurément, le chemin est tracé, Jésus s'y est engagé le premier : mourir et ressusciter ! Si nous avons quelque chose à faire, que ce soit une oeuvre qui aille dans le sens de celle du Seigneur. Aidons-Le à bâtir son Église !
 
Relisons ce que Saint Paul enseignait : "Qu'est-ce donc qu'Apollos ? Qu'est-ce que Paul ? De simples serviteurs, par lesquels vous avez embrassé la foi, selon la mesure que Dieu a départie à chacun. Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé, mais c'est Dieu qui a donné l'accroissement." (1 Cor. 3, 5-6)
 
" Ensuite Jésus dit à ses disciples : «Si l'on veut venir à ma suite, il faut renoncer à soi-même, prendre sa croix, et me suivre ainsi. Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; et celui qui perdra sa vie à cause de moi, la recouvrera. Que servirait-il à un homme de gagner le monde entier, s'il vient à perdre son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de sa vie ?... Car le Fils de l'Homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.» "
 
Jésus bâtit son Église... L'Eucharistie, qui est Jésus, édifie le Corps du Christ, qui est l'Église. Quand nous communions à Jésus-Eucharistie, c'est à son sacrifice que nous communions. Du moins, telle doit être notre intention. Car communier, c'est édifier l'Église. Or, Jésus ne bâtit son Église que d'une seule manière : mourir et ressusciter ! Donc, communier, recevoir en nous Jésus-Eucharistie, c'est marcher à la suite de Jésus, c'est porter notre croix, afin d'édifier l'Église par notre résurrection dans le Christ !
 
Chacun doit porter sa croix. Il ne faut pas porter une autre croix que la sienne ! Car la croix de chacun est déterminée par Jésus : c'est la croix que Jésus a choisie pour nous ! Cette croix-là est à la mesure de nos forces : elle n'est pas trop pesante, car c'est l'Amour de Jésus qui l'a choisie ; et elle est suffisamment pesante pour nous abaisser jusqu'à la hauteur d'une humilité sincère et vraie...
 
Jésus va revenir ! Ne l'oublions pas ! "Le Fils de l'Homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges..." Aujourd'hui déjà, il vient en nous par l'Eucharistie : demandons à Marie de préparer notre coeur à le recevoir dignement, pour la Gloire du Père ! Amen !
 

Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !