Homélie pour la fête du Christ-Roi - Année B - Jn. 18, 33-37


par

le Père Daniel Meynen
 
 

"Pilate appela Jésus et lui dit : « Tu es le roi des Juifs ? » Jésus répondit : « Dis-tu cela de ton propre mouvement, ou bien d'autres te l'ont-ils dit de moi ? » Pilate dit : « Suis-je Juif, moi ? Ton peuple et ses grands prêtres te livrent à moi : qu'as-tu fait ? » Jésus répondit : «Ma royauté n'est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, mes gens se seraient battus pour qu'on ne me livre pas aux Juifs ; mais voilà, ma royauté ne vient pas d'ici.» Pilate lui dit alors : « Donc tu es roi ? » - « Oui, répondit Jésus, je suis roi. C'est pour rendre témoignage à la vérité que je suis né et que je suis venu dans le monde. Tous ceux qui sont de la vérité écoutent ma voix. »"




Homélie :


"Pilate appela Jésus et lui dit : « Tu es le roi des Juifs ? » Jésus répondit : « Dis-tu cela de ton propre mouvement, ou bien d'autres te l'ont-ils dit de moi ? » Pilate dit : « Suis-je Juif, moi ? Ton peuple et ses grands prêtres te livrent à moi : qu'as-tu fait ? » Jésus répondit : «Ma royauté n'est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, mes gens se seraient battus pour qu'on ne me livre pas aux Juifs ; mais voilà, ma royauté ne vient pas d'ici.»"

Jésus est le Roi des Juifs : nous le savons formellement ! Jésus est le descendant du Roi David : si Joseph épousa Marie, la Mère de Jésus, c'est précisément pour que Jésus soit réellement descendant de la famille de David, le Roi-Prophète, celui que tous acclamèrent et reconnurent pour l'ancêtre du Messie le jour de l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, disant : "Hosanna au Fils de David !" Aujourd'hui - hélas ! - ce n'est plus devant la foule des fidèles que Jésus apparaît comme Roi, mais bien devant un fonctionnaire de l'état romain : Pilate. Les fidèles d'hier sont devenus muets, ils ont eu peur des grands prêtres, et ceux-ci ont livré leur Roi au pouvoir de l'envahisseur tout-puissant !

Le jour des Rameaux, une foule nombreuse acclama Jésus "Fils de David" ! Le Messie fut reconnu par une grande quantité de gens, et pourtant, cela ne dura qu'un instant. Quoi de plus normal, puisque la royauté de Jésus n'est pas de ce monde ? Le Christ n'est pas Roi dans les honneurs de la terre, mais bien dans la gloire du Ciel ! Jésus s'est abaissé sur la terre, afin d'être glorifié par son Père dans le Ciel : "Il s'est abaissé lui-même en se rendant obéissant jusqu'à la mort, la mort de la croix. Aussi, Dieu l'a-t-il souverainement exalté et lui a-t-il conféré le nom qui est au-dessus de tout nom." (Phil. 2, 8-9) Jésus s'est abaissé sur la terre, il est tombé à terre en portant sa croix, mais ensuite Dieu l'a ressuscité et l'a accueilli sur son trône de gloire dans le Ciel !

"Pilate lui dit alors : « Donc tu es roi ? » - « Oui, répondit Jésus, je suis roi. C'est pour rendre témoignage à la vérité que je suis né et que je suis venu dans le monde. Tous ceux qui sont de la vérité écoutent ma voix. »"

Jésus est Roi ! Il l'a dit à Pilate : "Je suis roi." Mais il ajoute : "C'est pour rendre témoignage à la vérité que je suis né et que je suis venu dans le monde." La vérité : voilà ce qui fait de Jésus le Roi de l'univers ! Car lui seul possède la Vérité : il est lui-même la Vérité. N'a-t-il pas dit : "Je suis la voie, la vérité et la vie" (Jn. 14, 6) ? Comme Jésus est Dieu, cette Vérité qu'il est lui-même est une vérité divine. Il s'agit donc d'une vérité que nous devons croire pour la comprendre, car une vérité divine dépasse notre intelligence et seule la vertu de foi nous permet de la saisir surnaturellement. Or la foi demande de nous une soumission de tout notre être : pour croire, il faut que nous renoncions à notre intelligence, à tout ce que nous connaissons d'une manière naturelle. Ainsi, en croyant à la Vérité qui est le Christ, nous nous abaissons devant lui et nous reconnaissons sa royauté souveraine et universelle : Jésus est notre Roi quand nous croyons en lui !

Jésus est notre Roi, et nous nous abaissons devant lui en croyant en lui. Mais le Seigneur a déclaré d'une manière très claire : "Quiconque s'abaissera sera élevé." (Mt. 23, 12) Aussi, en reconnaissant Jésus pour notre Roi, nous serons glorifiés avec lui : Jésus récompense toujours ceux qui le servent avec fidélité ! Et dans peu de temps, nous allons célébrer le Mystère de la foi, nous allons acclamer le Seigneur présent sur l'autel avec son Corps, son Sang, son âme, et sa divinité ! Demandons à Marie de croire toujours davantage à la présence du Seigneur dans l'Eucharistie ! Car plus nous croirons au Christ mort et ressuscité, plus nous serons glorifiés avec lui dans le Ciel ! Que par Marie notre communion de ce jour soit celle de notre glorification dans le Christ !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !