Homélie pour le Dimanche de la Pentecôte - Jn. 20, 19-23


par

le Père Daniel Meynen
 
 

" Le soir du même jour, le premier de la semaine, les disciples avaient, par crainte des Juifs, fermé les portes de l'endroit où ils se tenaient. Or, Jésus vint, et se trouva au milieu d'eux. Il leur dit : «La paix soit avec vous !» Ce disant, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent tout heureux de revoir le Seigneur. Jésus leur dit donc une fois encore : «La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.» A ces mots, il souffla sur eux : «Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il. Seront remis les péchés de ceux à qui vous les remettrez ; seront retenus les péchés de ceux à qui vous les retiendrez.» "




Homélie :


" Le soir du même jour, le premier de la semaine..."


C'est aujourd'hui le Dimanche de la Pentecôte ! Nous sommes cinquante jours après Pâques. Mais pas exactement cinquante. Non, entre Pâques et la Pentecôte il n'y a que quarante-neuf jours, c'est-à-dire exactement sept semaines complètes. Donc, Pâques et Pentecôte sont deux fêtes qui se célèbrent un dimanche ; et ce n'est pas sans signification... En effet, le dimanche, c'est le premier jour de la semaine, le jour qui correspond au premier des six jours mis par Dieu pour créer le monde et tout l'univers. Cela veut dire que la fête de la Pentecôte se célèbre comme un mémorial de la première création : elle est comme la célébration d'une nouvelle création ! L'Esprit-Saint que le Seigneur nous envoie en ce jour vient dans l'Eglise pour réaliser en nous une nouvelle création, pour faire de nous de nouvelles créatures, rénovées et restaurées dans la Résurrection du Christ !


" Les disciples avaient, par crainte des Juifs, fermé les portes de l'endroit où ils se tenaient."


Les disciples sont réunis au Cénacle. C'est ce que nous apprend Saint Luc dans les Actes des Apôtres ; il nous dit en effet que, après l'Ascension, les disciples "retournèrent en ville... et montèrent dans le cénacle où ils séjournaient" (Ac. 1, 12-13). Et il ajoute par après : "Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous réunis." (Ac. 2, 1) C'est donc au Cénacle que se trouvaient les Apôtres et les disciples le jour de la Pentecôte. Et Saint Luc continue son récit : "Soudain retentit du ciel un fracas semblable à celui d'une bourrasque de vent et ce bruit remplit toute la maison où ils se tenaient. Alors ils virent paraître comme des langues de feu qui, se partageant, vinrent se poser sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit." (Ac. 2, 2-4) C'est donc dans le même lieu, dans la même maison où la dernière Cène eut lieu que le Saint-Esprit vint reposer sur les Apôtres et sur les disciples.


" Jésus leur dit donc une fois encore : «La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.» A ces mots, il souffla sur eux : «Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il.» "


Le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit vient sur les Apôtres dans le lieu même où ils furent investis de leur charge sacerdotale par le Christ en personne. Il y a un lien très étroit entre le Sacrifice du Christ et la venue du Saint-Esprit. Si l'Esprit vient dans l'Eglise, c'est pour nous fortifier dans le témoignage que nous devons rendre à la Vérité qui est le Christ en personne : l'Esprit-Saint nous est donné afin que nous soyons affermis dans notre foi à la Vérité dont nous devons témoigner à la suite du Christ. Si la mission du Christ se poursuit et s'accomplit quotidiennement dans l'Eglise, c'est grâce au secours et à la force de l'Esprit qui nous a été donné ! C'est pourquoi, après avoir dit : "Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie", le Seigneur souffla sur les Apôtres pour leur donner le Saint-Esprit : "Recevez l'Esprit-Saint, leur dit-il."


" Tous, d'un seul coeur, persévéraient dans la prière en compagnie des femmes, de Marie, la mère de Jesus, et de ses frères." (Actes des Apôtres 1, 14)


Lorsque vint l'Esprit de Dieu le jour de la Pentecôte, Marie, la Mère de Jésus, était là avec tous les Apôtres, les disciples, et les saintes femmes qui avaient suivi le Seigneur tout au long de son apostolat. C'est en présence de Marie, et unis à elle dans la prière, que les Apôtres reçurent l'Esprit-Saint. Comment ne pas voir là cette action de l'Esprit de Dieu qui renouvelle en ce jour sa venue lors de la création de l'univers, alors que, comme le dit l'Ecriture, "l'Esprit de Dieu planait sur les eaux" (Gn. 1, 2) ? Comment ne pas associer Marie - qui se dit "maria" en latin, c'est-à-dire la "mer", cette étendue d'eau entourée par les terres - avec ces eaux mystérieuses dont parle le livre de la Genèse et qui constituent ce qu'on peut appeler l'aspect premier de la création ?


Lorsque l'Esprit de Dieu vint le jour de la Pentecôte, celle qu'il regarda d'abord, ce fut Marie, qui n'était pas Apôtre, mais qui était combien plus cher à son coeur d'époux ; l'Esprit-Saint en effet avait reçu Marie comme épouse le jour de l'Incarnation du Verbe : par le fait que Marie devint Mère de Dieu et du Christ, elle devint aussi Epouse de l'Esprit-Saint. Alors, en ce jour très saint de la Pentecôte, alors que nous nous apprêtons à célébrer la Cène du Seigneur, recourons à Marie, la Mère de Jésus et notre Mère : demandons-lui de nous préparer à recevoir son Fils dans l'Eucharistie, demandons-lui que l'Esprit-Saint soit toujours davantage répandu dans l'Eglise de Dieu et dans le monde !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !