Homélie pour la Commémoraison de tous les fidèles défunts - Jn. 6, 37-40


par

le Père Daniel Meynen
 
 

" Dans la synagogue de Capharnaüm, Jésus disait : « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. Car je suis descendu du ciel pour faire non ma volonté, mais celle de celui qui m'a envoyé. Or, la volonté de celui qui m'a envoyé est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père, que tout homme qui voit le Fils et croit en Lui, ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » "




Homélie :


" Dans la synagogue de Capharnaüm, Jésus disait : « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. » "


Que nous demande aujourd'hui l'Eglise ? Vous connaissez sans aucun doute la réponse ! L'Eglise nous demande de prier d'une manière toute spéciale pour tous les défunts, pour tous ceux que nous avons connus, mais aussi pour tous ceux qui sont morts sans que la nouvelle de leur disparition ne nous aie jamais été communiquée. Car si nous ne connaissons qu'une infime partie de cette multitude de personnes qui sont mortes depuis la création du monde, Dieu, par contre, les connaît toutes, et chacune en leur particulier. Dieu sait tout : il sait maintenant ce que nous faisons, car il nous regarde, il nous écoute, il attend que nous nous adressions à lui avec la simplicité d'un enfant qui se confie à son Père plein d'amour et de tendresse !


" « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. » "


Que veut dire cette parole de Jésus : « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » ? La réponse se trouve dans le Mystère de la Très Sainte Trinité. En effet, celui que le Père donne à son Fils, c'est d'abord, ou plutôt, c'est éternellement l'Esprit, qui est commun au Père et au Fils : car l'Esprit-Saint est la Personne divine en qui Dieu existe comme Don, et comme Don de soi. Ainsi, lorsque le Père donne à son Fils tout homme qui est appelé à aller vers le Christ, c'est d'abord et principalement cet autre fait qui s'accomplit : celui du don de l'Esprit-Saint. Lorsque Jésus dit : « Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi », cela veut donc dire que le Père donne à son Fils, tout ensemble, l'Esprit-Saint et l'homme ou la femme qui est appelée par Dieu à aller vers le Sauveur du monde.


" « Car je suis descendu du ciel pour faire non ma volonté, mais celle de celui qui m'a envoyé. » "


Cette seconde parole du Seigneur vient confirmer ce que nous disions. Car l'Esprit-Saint procède du Père et du Fils par mode de volonté. Aussi, lorsque Jésus affirme accomplir la volonté de son Père, ce ne peut être qu'en pensant à cet Esprit d'Amour qui unit le Père et le Fils dans une même et unique essence divine. Tout ceci peut nous paraître difficile à comprendre. Rien de plus normal, puisque la Très Sainte Trinité est et demeure toujours un Mystère. Mais il faut en parler quand même, car aujourd'hui, où nous commémorons tous les fidèles défunts, c'est vers le Ciel et vers l'éternité que nous nous tournons : c'est au Dieu-Amour trois fois Saint que nous adressons notre prière pour les âmes de tous ceux qui sont morts avant nous !


" « Or, la volonté de celui qui m'a envoyé est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. » "


Voilà une des plus belles paroles du Seigneur ! Son Père, notre Père, veut qu'il ne perde aucun de ceux qu'il lui a donnés ! Et comment pourrait-il en perdre ? Le Père ne donne-t-il pas à son Fils l'Esprit d'Amour en même temps qu'il lui donne ceux qu'il appelle à aller vers le Rédempteur de l'homme ? Le Fils pourrait-il perdre l'Esprit éternel qui ne fait qu'un avec lui ? Non, cela n'est pas possible ! Jésus ne peut pas perdre ceux qui lui sont donnés en même temps que l'Esprit-Saint ! Si donc, durant sa vie terrestre, un homme, une femme reste fermement uni à l'Esprit-Saint par le moyen de la foi, de l'espérance, et de la charité, alors comment pourrait-il se faire que Jésus puisse le perdre ? Non, cela n'est pas possible ! Si le chrétien reste fidèle à l'Esprit qui demeure en lui, alors, Jésus le ressuscitera au dernier jour !


" « Telle est la volonté de mon Père, que tout homme qui voit le Fils et croit en Lui, ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » "


Cette dernière parole du Seigneur est pour nous aujourd'hui ! Voir le Fils, croire en lui, c'est ce que nous allons faire au cours de cette Eucharistie ! Jésus va être présent sur l'autel, actualisant par là même son sacrifice rédempteur ! Demandons à Marie, qui a vu son Fils sur la terre, et qui le voit sans cesse dans le Ciel, demandons-lui de nous accorder cette grâce de la vie éternelle. Que par Marie, par sa prière toute-puissante, nous recevions tous la vie éternelle qui est en son Fils, et que, par Elle, les âmes de tous les défunts reposent dans la paix éternelle !



Pour commander tout de suite l'homélie hebdomadaire, cliquez ici !